Atelier Simon Morville

‚Äč

Eco-mutation
REHA: Site Tolbiac

Le concours REHA qui porte principalement sur la réhabilitation de grands ensembles bâtis dans les années 60 nous confronte à un double enjeu : réduire drastiquement l’emprise environnementale de bâtiments existants, tout en repensant la qualité architecturale de l’ensemble selon les principes suivant : densifier, diversifier, mutualiser.

Notre proposition pour le site Tolbiac repose sur une stratégie de densification  qui exploite la réserve foncière. La densification s’effectue en deux étapes : nous avons d’abord disposé des « tours-ascenseurs » afin de palier aux circulations verticales inadaptées, tout en permettant d’offrir une nouvelle distribution des logements existants à travers des coursives. Celles-ci deviennent des espaces de vie partagés par les habitants, où peuvent être mutualisés certains usages. Ensuite, nous proposons, à travers des « micro-extensions », une nouvelle échelle qui s’inscrit dans le tissu villageois du quartier de la Butte-aux-Cailles. Elles se déclinent en surélévations et extrusions sur les bâtiments existants, et en petites maisons détachées.

Les « tours-ascenseurs » forment une échelle intermédiaire qui atténue la massivité des barres, et rompent leur évidence.

La graduation d’échelle proposée  confère une nouvelle esthétique unifiée par le traitement homogène des façades, et valorise la diversité des typologies de logements.

Les appartements rénovés sont conçus en composant avec l’état existant selon des principes bioclimatiques simples en fonction de leur orientation. Les nouveaux logements se déclinent quant à eux sous forme de maisonnettes, duplex, penthouse. Chaque habitat a été conçu de manière à privilégier la fluidité et la flexibilité de l’espace.

L’ensemble des typologies forme une collection d’appartements offrant différents mode de vie possibles pour différents types d’usages : travail à domicile, familles recomposées, personnes âgées, étudiants…

En RDC, des locaux comprenant des équipements de quartier et des espaces de co-working sont traités en transparence, en continuité des jardins qui s’ouvrent sur la ville. Le projet favorise un nouveau type de porosité urbaine, ouvrant le territoire sur de nouvelles pratiques partagées.

Date : concours, REHA 2012, mention spéciale

Type de projet : réhabilitation de logements collectifs

Client : PUCA / Paris-Habitat

Situation : Paris, 75013

Surface du terrain : 6900m2

Surface rénovation : 14500m2

Surface neuve : 6000m2

Estimatif : 24 750 000 €

(aménagements extérieurs compris)

Equipe : Simon Morville, architecte

             Ryosuke Motohashi, architecte

              Ions+ architectes

              Philip Barsan, stagiaire

              Switch : Bureau d’étude thermique

              Objectif Bois : procédé industriel